La République Démocratique du Congo et l’Initiative Internationale pour la Transparence de l’Aide

La République Démocratique du Congo (RDC) est partie prenante de toutes les initiatives internationales qui participent à la réforme des mécanismes de coordination de l’aide et à l’amélioration de son impact dans les pays bénéficiaires.

Elle est notamment signataire de la Déclaration de Paris, a souscrit à l’Agenda d’Action d’Accra, préside les initiatives sur le suivi des principes d’engagement dans les Etats fragiles et le dialogue international, et a adopté la Plateforme de Gestion de l’Aide et des Investissements (PGAI) comme instrument de gestion de suivi de l’aide. C’est dans cette optique que le Secrétariat de l’Initiative Internationale pour la Transparence de l’Aide (IITA) a choisi la RDC en 2011 pour faire partie des pays pilotes afin de tester la mise en œuvre du standard IITA.

Durant le 5e Atelier de Partage des Bonnes Pratiques sur le Programme de Gestion de l’Aide (PGA), qui a eu lieu en décembre 2012 à Dakar, Sénégal, Development Gateway a interviewé Yvon Mombong, Coordonnateur National de la PGAI en RDC, sur le rôle que joue la RDC en tant que pays pilote dans la mise en œuvre du standard de l’IITA, ainsi que sur les résultats obtenus avec la PGAI, cinq ans après son installation en RDC. Les différentes missions qui se sont déroulées dans le cadre de ce pilote ont permis, à travers la mise en place d’un processus d’échange automatique de données, non seulement d’avoir des données beaucoup plus fiables et plus régulières dans la PGAI (entre autres les données prévisionnelles pour alimenter les cycles budgétaires), mais également de réduire le temps de collecte des données auprès des partenaires techniques et financiers. Plusieurs bailleurs, notamment DFID, le Fonds mondial et l’Alliance Gavi, ont participé au pilote, et d’autres bailleurs tels que l’Espagne, le PNUD et la Suède et ont exprimé leur intérêt à participer également à l’avenir.

Development Gateway est membre du Comité de pilotage de l'IITA et travaille avec des partenaires locaux et mondiaux pour soutenir la mise en œuvre des objectifs de l'IITA. Plusieurs pays utilisateurs de la PGA ont exprimé leur volonté de faire partie des pays signataires de l’IITA car pour bon nombre d’entre eux, l’application du standard IITA leur permettra d’avoir des données plus fiables et en temps réel, ce qui permettrait de relancer le dialogue avec les partenaires aux développement, la société civile dans la mesure où les citoyens demandent de plus en plus de comptes au gouvernement pour savoir comment l’Aide Publique au Développement est utilisée.

La PGAI a été installée en janvier 2008 en RDC, et a remplacé une base de données Microsoft Access à utilisateur unique qui avait une vue incomplète des flux d’aide extérieure en RDC. M. Mombong estime qu’aujourd’hui, avec la mise en place du programme PGA et avec le support de Development Gateway, la PGAI a permis au gouvernement de la RDC d’améliorer considérablement la gestion et la coordination de l’aide dans le pays.

La mise en place de la PGAI a permis d’atteindre par exemple les résultats suivants:

  • L’intervention des partenaires au développement en RDC était très fragmentée ; grâce aux données produites par la PGAI, les bailleurs ont pu harmoniser leur intervention sur le territoire national.
  • La PGAI a permis de relancer le processus d’élaboration des rapports sur l’aide sachant que le gouvernement de la RDC est très engagé dans le processus de la transparence de l’aide. Le premier rapport qui sera élaboré et sur lequel le gouvernement travaille sera un rapport couvrant 10 années de coopération de 2000 à 2010.
  • La PGAI a permis d’améliorer la coordination au niveau des groupes sectoriels (mise en place de cadres de concertation entre les gouvernements et les bailleurs, appelés groupes thématiques, et qui utilisent également les données de la PGAI dans le cadre de la coordination de l’aide).
  • Aujourd’hui, grâce à la PGAI les provinces peuvent élaborer leurs budgets provinciaux, ainsi que leur plan de développement provincial.